des bouts de Marionette

J'écris sur vous, sur eux, sur moi, prends du plaisir, des photos, des notes, des couleurs, des lumières, des ombres... et des mots.

01 janvier 2008

Respirons, respirons, 2008 est là.

Je ne voulais pas faire de billet de bonne année pour plein de raisons : c'est commun, je me fous de changer d'année, ça n'évoque rien chez moi, c'est le passage d'un jour bidon à un autre jour bidon, et puis je trouve ça gnan-gnan... le seul intérêt de ce jour à mon sens est la fête qui le termine.L'occasion de danser, embrasser, boire, rire et revenir chez soi comblé.Mais enfin, tout de même.Là, comme ça se bouscule sérieusement au portillon, je me dis... ALLEZ Marionette, même si c'est ferié, petit billet!J'ai encore une fois passé... [Lire la suite]
Posté par gastonette à 16:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

30 décembre 2007

La mitotte qu'elle a la pêche !

      J'apelle à la maison de retraite. Mitotte ne me reconnaît pas, heureusement le nom de mon père nous sauve de la catastrophe. Je lui dit qu'on vient demain, à 4 soeurs plus une maman. Elle me demande si on peut l'inviter à déjeuner dehors, j'accepte.     Le lendemain, Mitotte voit débouler dans sa chambre une fille, puis deux, puis trois, puis quatre... et impossible de savoir qui elles sont. Bon, en même temps, en deux ans mes petites soeurs sont passées de petites filles à jeunes filles, avec... [Lire la suite]
Posté par gastonette à 11:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 décembre 2007

ENFIN, 2007 se termine.

    Comme d'habitude, je suis tellement à cran à l'idée de rentrer chez moi que mon corps fait des siennes.Et du coup, j'ai pas touché à ce pauvre blog depuis une semaine.    J'ai besoin de me changer les idées, ce qui revient à regarder des films de merde jusqu'à 4 heures du matin au lieu d'écrire, le sommeil se faisant largement et grossièrement désirer.    Et puis je suis en pleins changements : coiffure, banque, appart', famille, maison, tout çaaa, rien n'est terminé.Ma chambre est en cartons, il ne... [Lire la suite]
Posté par gastonette à 22:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 novembre 2007

Violette, la grande ado

    M'sieurs dames, ce soir je vais vous présenter Violette # j'aime pas du tout ce prénom, et il est pas du tout adapté à la personnalité à laquelle je m'intéresse, ceci dit voilà, ce sera Violette quand même. C'est kiki décide? Mmmh? Ah, bon, quand même. #    Violette est une petite nana qui a la pêche, avec une vie bien remplie et beaucoup de copains, et quelques bons amis.Elle comprend vite, lie vite connaissance avec les gens ; elle est sympathique en somme. Elle est armée d'un humour toujours sur le ... [Lire la suite]
Posté par gastonette à 01:35 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
11 novembre 2007

Retour annoncé des insomnies

Ce soir, petit canard m'a pris dans ses bras. Nous allions nous quitter, mais voulions encore être là, à marcher dans le froid de la nuit, à rire et discuter. Il m'a demandé de faire un détour jusqu'à la Tour Eiffel, qu'il n'avait encore jamais vu de près. Il était heureux, et un seul regard sur lui me rendait heureuse.Parfois, je l'entendais sans l'écouter, les yeux rivés sur son visage, son beau visage, à le regarder, bercée par le timbre de sa voix. Parfois, il m'entendait sans m'écouter, faisait semblant d'être très intéressé par... [Lire la suite]
Posté par gastonette à 23:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
07 octobre 2007

Adagio

La rentrée n'est pas encore tout à fait faite. La fac, c'est bon, le conservatoire aussi, il manque juste les cours de pratique. Lundi prochain. En attendant, j'occupe mes jours à des programmes hautements culturels (attention ça pique) : le week end dernier le concert de Police et le ballet Wuthering Heigts à Garnier (Dios mio que c'était beau!). Et puis là, j'en profite pour voir mon petit canard # qui ne sait pas du tout que je l'apelle comme ça, alors tenez votre langue! # et qui ne réalise certainement pas la place qu'il... [Lire la suite]
Posté par gastonette à 23:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 octobre 2007

En croisant le violoniste...

Je l'ai reconnu presque du bout de la rue. J'avais quelques papiers à poser, il discutait dehors avec quelqu'un. Une sensation douce et délicate m'a envahit le temps d'un mot échangé."Bonjour!" Ce n'était pas poli, ni douceureux, ni agrémenté du sourire passe-partout d'ordinaire si spontané. Ce n'était pas gentil, ce n'était pas correct, ni quotidien, ni exceptionnel. C'était simple. Juste. Nu. En nous voyant, nous nous sommes souhaités un bon jour, le sourire jusqu'aux oreilles. Nous étions contents de nous... [Lire la suite]
Posté par gastonette à 02:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 septembre 2007

Euh... la sortie s'il vous plaît?

Pommée. Comme grosse pomme. Ou poirée. Comme bonne poire. Pommes, poires pourries.Ma tête blonde me manque... je suis allée là où l'on dansait toujours ensemble, quelle bêtise. J'ai tenu 5 minutes. Mais j'ai le béguin pour un petit canard, qui pourtant semble ailleurs. L'impression de déranger, de ne pas être invitée dans son univers... attendre ? ou mettre un orteil pour goûter la température ? Je risquerai de le perdre... l'orteil je veux dire. Et le petit canard avec... Alors je regarde l'intégrale du destin de cette pétasse... [Lire la suite]
Posté par gastonette à 02:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 septembre 2007

Je suis fidèle en amitié. Très fidèle.

     J'aime beaucoup Odile. C'est une nana adorable, belle, intelligente, sympa, bref c'est un chou. Un de ses défauts est la mythodécouvertomanie automatique ~ oui oui, ne faites pas cette tête, ça existe ~ dès qu'il s'agit de faire à un personnage lambda le portrait de quelqu'un qu'elle aime bien. Aussi, comme on s'aime beaucoup mutuellement, vous comprendrez aisément qu'il m'est absolument impossible de savoir ce qu'elle dit de moi aux gens avant que je les rencontre.     Odile a eu la chance de... [Lire la suite]
Posté par gastonette à 17:43 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
09 juillet 2007

Cartons

Ils sont tous scotchés, bouclés. Il y en a une centaine, plus des meubles et des tableaux, et des trucs qui rentrent pas. Des affaires dépassent de beaucoup. Des manches de raquettes de tennis, des bouts de couettes, des crochets de salle de bain...Les déménageurs avaient dit à mon père "tenez vous prêts pour 8 heures, hein". Alors on a prévu le coup, et on a eu raison, parce qu'ils étaient là à 7h15. Mon père avait dit "réveil à 6h30 car tels que je les connais, ils seront très en avance, et moi si j'ai pas bu mon café... [Lire la suite]
Posté par gastonette à 10:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]