des bouts de Marionette

J'écris sur vous, sur eux, sur moi, prends du plaisir, des photos, des notes, des couleurs, des lumières, des ombres... et des mots.

11 juillet 2008

Déménagement

Une autre vie commence, un nouveau blog s'ouvre.

Rendez-vous sur http://tryphonne.canalblog.com/

A bientôt,

Marion

Posté par Marionette à 16:28 in Bafouilles débiles - Bafouilles [0] - Lien permanent [#]

26 mars 2008

Eparpillements

Encore, perdue
Mais mal perdue
J'en veux à des gens que je voudrais savoir aimer
Je n'ai pas le temps de voir mon sommeil s'apaiser, pas le temps de pardonner, pas le temps ni l'énergie de créer.
Je suis vide, ça me fait peur.
Vide. Rien.
Pas même un rêve. Rien.
Mylène Farmer au stade de France en 2009, j'y serai. Elle, par ses chansons, me nourrit. C'est une des seules. Je n'ai pas choisi. C'est comme ça. "Onirique", son prochain album, sera bientôt dans les bacs. Je ne sais pas ce que ça vaudra. J'espère que ce sera encore mieux que le dernier. Je n'irai pas sur les forums pour lire les critiques, ce coup-ci.
Plus rien à foutre de rien, je suis blasée, blindée, bonne carapace bien dure pour cacher du rien. Une graine qui n'arrive pas à pousser.
MAIS MEEEERDE OU J'EN SUIS ?????
pfff...

Posté par Marionette à 01:01 in Bafouilles débiles - Bafouilles [0] - Lien permanent [#]

14 mars 2008

"Finis ta soupe je ne veux plus t'entendre."

Une femme demande l'euthanasie.
Rachida Dati refuse.
Mais pour QUI se prend-t-elle ?
Pour qui se prend-t-elle, à faire des réformes qui ne servent qu'à compliquer et allonger les procédures, planquer davantage les pingouins en costard qui ont du pouvoir, le pouvoir de faire mordre la poussière au premier mal-venu, le pouvoir de ne jamais risquer de payer pour ses erreurs, le pouvoir de faire porter le chapeau à un autre, le pouvoir de rendre ce monde encore plus pourri qu'il ne l'est, le pouvoir de regarder les pauvres gens de haut en leur tendant le même formulaire, toujours, auquel il manque une pièce, comme toujours, et auquel il manquera toujours une pièce.
Mais pourquoi cette femme est-elle si peu humaine ?
A-t-elle pensé une seule seconde à ce que signifie de terme de PEUPLE ? Elle ressemble à son président, à force de considérer les français comme des gamins mal-appris.

Posté par Marionette à 00:17 in Bafouilles débiles - Bafouilles [0] - Lien permanent [#]

11 mars 2008

Les "boulettes"

    D'abord Marion Cotillard, ensuite Sharon Stone ; les deux actrices ne "croient pas" au 11 septembre.
    C'est une claque à toutes les familles amputées, à tous les traumatisés, à tous ceux qui ont été touchés - de près ou de loin - par la destruction de ces tours.
    Soit.
    Mais enfin, doit-on exiger des gens qu'ils taisent ce qu'ils pensent ?
    Ils n'y croient pas : et alors ? Qui et quoi leur prouverait que ce que l'on a vu dans tous les médias n'étaient pas des créations de personnalités haut placées ? Ou que l'idée n'était simplement pas née dans un cerveau n'appartenant pas à Ben Laden ?
    Rien.
    Ce qu'elles ont dit prouvent bien que l'horreur est trop grande pour être réaliste, ou qu'elles sont comme St Thomas et ne croient qu'à ce qu'elles voient.

    Je n'y vois rien d'autre, pas d'injure à qui que ce soit, et ne comprends pas qu'on se paye leur tête. Et dire de Sharon Stone que le botox est nocif pour ses neurones, c'est vraiment bas, car c'est loin d'être l'actrice la plus conne. Et s'ils ne sont pas fichus de s'en apercevoir, c'est que c'est le con qui parle.

Posté par Marionette à 19:34 in Réflexion du jour bonjour ? - Bafouilles [2] - Lien permanent [#]

10 mars 2008

Où suis je ... ?

DSC00049

Entre les bières du frigo et les amis
Dans le métro à la recherche d'un café où on peut danser en chantant des karaokés
Mais le dimanche y'a rien
Alors regarder un film à 2 heures pour finalement ne dormir que quelques temps avant de retrouver Barbie
Ou alors les pieds (et la tête) dans la neige avec mes chtites soeurs, plus dedans que dessus en tous cas
Boire un chocolat chaud à n'importe quelle heure
On s'en tape
Une vie parisienne menée à l'heure espagnole
Avec comme exception les cours de la fac
Sur scène, c'est booooon
Les pieds dans les nuages
La tête dans l'brouillard
Liberté
Je profite pleinement
ENFIN
Je ne sais pas quand j'y reviendrai, à la vie studieuse, au blog, au travail de l'écriture
Je suis ailleurs
Il n'y a personne ici, laissez votre message
Ou pas.

Posté par Marionette à 16:56 in Bafouilles débiles - Bafouilles [2] - Lien permanent [#]